Il n’y a pas de petit profit

En mai 1833, monsieur le marquis de Noblet obtient, après des années de procès contre la commune de Varennes sous Dun, que la place qui entoure la chapelle de la Croix Bouthier soit reconnue comme sa propriété.

tableau d'assemblage cadastre 1826

tableau d’assemblage cadastre 1826

Quoi ! cette petite commune prétendait en être propriétaire par prescription acquisitive… contre des actes qu’exhibait le marquis : un du 2 août 1704

– Qui ne concerne pas la place, répliquent les édiles de Varennes !

… et un du 29 vendémiaire an 4

– Une convention entre particuliers, quelle preuve ! se moque la commune. Par contre, depuis des temps immémoriaux, les foires du 15 août se tiennent là.

C’est justement ce dernier argument qui permettra à la commune de continuer à y tenir ses foires, comme une espèce de servitude sur le terrain de monsieur le Marquis.
Mais au fait, pourquoi tout ce chambard ?

Voyez-vous ça : en 1811, la commune de Varennes avait eu l’idée d’autoriser les marchands de comestibles et les musiciens, jusqu’alors répandus dans les terrains environnants, à élever des échoppes sur la place.

Les terrains environnants appartenaient à de Noblet !

Ces marchands et musiciens payaient jusqu’alors des indemnités… à monsieur le Marquis…

 

 

 

Aujourd’hui, l’affaire est réglée : immense zone commerciale

Une belle entrée de ville pour candidater au Patrimoine Mondial de l'Unesco !

Une belle entrée de ville pour candidater au Patrimoine Mondial de l’Unesco !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s