Les soucis du repos éternel

En 1924, la commune de Curbigny projette de créer un nouveau cimetière à l’entrée du village, celui de l’église étant dans une situation déplorable, en pleine agglomération, à quelques mètres de l’école.

Forcément, l’emplacement ne pouvait pas plaire à tout le monde, notamment à un voisin du futur cimetière qui avait un réservoir de cent mètres cubes dans le champ limitrophe, ouvrage existant de temps immémorial pour l’abreuvage des bestiaux et la conservation des poissons.

Si le cimetière devait se faire, la contamination serait « non seulement possible mais inévitable, vu la perméabilité du sol granitique », précise le plaignant.

Pour monsieur Chaput, professeur à la faculté des sciences de Dijon, qui a fait creuser une fosse dans le terrain où se situera le nouveau cimetière, le sol est constitué de « sable argileux provenant de la désagrégation superficielle des roches sous-jacentes (granites à grands cristaux). »

En sorte que, « dans un terrain aussi bien filtrant, les germes vivants doivent être détruits après un trajet de deux à trois mètres. Le cimetière ne présente donc aucun danger pour les habitants. »

Question réglée.

Un an plus tard, toujours pas de nouveau cimetière, on n’était pas encore bien décidés sur l’emplacement définitif, à quelques mètres près. Le maire fait approuver une nouvelle position qui permettra de placer le portail au milieu du mur plutôt que dans un angle.

Encore un an à attendre que l’inspecteur départemental de l’hygiène donne son avis favorable, à condition de laisser un intervalle de deux mètres entre la route et le cimetière.

Les travaux seront réceptionnés le 28 décembre 1928.

En 1934, Jean Étienne Ambroise Dury, agriculteur à Curbigny, lieu de la Bourdonnière, propose 12000 francs à la commune pour rembourser un prêt, sans doute toxique !, contracté en 1926 pour édifier le mur d’enceinte du cimetière.

cimetièreRepose en paix, Joseph, qu’on vient de conduire dans ce coin tranquille.

Publicités

Un commentaire sur “Les soucis du repos éternel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s