Laïcité

En 1930, la commune de Curbigny envisage de vendre un morceau de terrain public.

Terrain sur lequel il y a une croix qu’il faudrait peut-être déplacer.

Ouh la ! s’alarme le sous préfet de Charolles. Quoi, quoi ? une croix sur le domaine public ?
Il écrit au maire, mon ancêtre :
Je dois vous rappeler que la loi de 9 décembre 1905 interdit d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit. (1)

Le maire lui répond que la croix, érigée antérieurement à la loi du 9 décembre 1905, devra être déplacée de deux mètres environ mais sur le terrain à vendre.

Donc, si je comprends bien, se dit le sous-préfet, il y aura transfert d’un emblème religieux par la commune.

Mais sur un terrain privé. Donc ça devrait m’aller.

 

En réalité, cher ancêtre, il me semble bien que vous avez roulé le sous-préfet dans la farine, si j’en juge par la disposition des lieux.

1930croix chez Clerc4

 

 

(1) Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. (Art. 28 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s