COP 21

L’année 1916 connut de très mauvaises conditions météo : hiver, printemps et début de l’été très pluvieux, le froid en plein mois de juin, jamais vu depuis plus de soixante ans.

Dans les tranchées, on pataugeait…

A l’arrière, on attribuerait bien ce dérèglement climatique à la guerre et aux perpétuelles canonnades…

En juillet, le Journal de Charolles apportait une explication  :

1916mauvais temps

 

En tout cas, il pleuvra encore en octobre et en décembre, avec des inondations dans le Nord. Et des tranchées pleines de boue : Stéphane Dury (*) écrit le 23 décembre 1916 :

« Ici, je me trouve pas trop malheureux (…). On en a vu bien d’autres. C’est bien moins terrible qu’à Verdun. Mais ce qui est terrible, à la place, c’est la boue. Jamais vu une pareille mélasse ; on en a jusqu’au ventre. »

  • in De la terre à la guerre, Sébastien Langlois – ed de l’escargot savant.

 

(*) fils de Jules et Claudine Delangle. Classe 1903. Il a perdu deux de ses frères à la guerre, Auguste en octobre 1915 et Marcel en mars 1916.

 

Publicités

2 commentaires sur “COP 21

  1. Bonjour ,

    Sauf erreur de ma part ses deux frères morts à la guerre s’appelaient
    Claude Félix mort à Douaumont le 04 Mars 1916
    Claude Marie mort à Saint Hilaire le Grand 51 le 25 Septembre 1915
    Frères de Jean Baptiste Stéphane DURY

    J C Gateau x Delangle

    • Oui, les prénoms des fiches matricules sont Claude Félix Marcel et Claude Marie Auguste, décédé effectivement à St Hilaire le Grand mais le 2 octobre 1915, date de décès fixée par jugement déclaratif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s