Persécution religieuse

18 nivôse an 6 : le commissaire du directoire exécutif pour l’administration communale du canton de Chauffailles informe le citoyen juge de paix qu’Antoine Barriquand, 37 ans, de Tancon s’est permis de faire exercer chez lui, pendant l’an 4, le ministère de son culte par le prêtre Vincent, réfractaire.

« Salut et fraternité… », naturellement.

Le 6 pluviôse, on interroge le contrevenant… qui précise que c’était plutôt pendant l’an 3. Les sacrements administrés par ledit Vincent l’étaient pendant les messes célébrées chez lui. Ensuite, c’était dans l’église de Tancon… avant que le prêtre Vincent ne disparaisse sans qu’il sache où il se trouve. Il n’entretient pas de correspondance avec lui.

Un premier témoin ne sait pas si des messes ont été dites chez Barriquand et encore moins si le prêtre Vincent officiait.
Un autre témoin a « entendu dire » qu’un an auparavant – ou peut-être deux (c’est précis !) –  il y avait eu des messes chez Barriquand… et on lui avait dit que c’était le prêtre Vincent qui officiait. Mais il n’avait pas constaté tout ça lui-même.
Un autre, idem…
Un troisième
Une quatrième…

D’après trois témoins qui étaient venus chez Barriquand, les messes étaient célébrées par…  un moine de Charlieu.

Un autre dit au juge qu’il ne sait pas si des messes étaient dites chez Barriquand mais qu’il a, lui, assisté à des messes dans l’église de Tancon où se pressaient plus de 400 personnes du village et des environs.

Un autre témoin aurait entendu qu’on chantait une messe des morts chez Barriquand, « il y a environ un an ou deux ». Par contre, il a reconnu la voix du prêtre Vincent quand il a dit « dominus vobiscum ». En tout cas, ce qui est sûr c’est que quelque temps auparavant, il avait vu une grande assemblée à genoux dans la cour de Barriquand et qu’on lui a dit, plusieurs personnes, que c’était Vincent qui officiait.

Enfin, un vrai témoin, l’huissier du canton, déclare qu’alors qu’il venait prendre des ordres auprès du juge de paix, voisin de Barriquand, il aurait vu un grand nombre de gens à genoux dans la cour et dans le chemin de Charlieu à Chauffailles et, de chez le juge de paix, il a entendu chanter des hymnes sans en reconnaître les paroles. En sortant, on le traita de fanatique parce qu’il ne se mettait pas à genoux alors qu’on allait donner la bénédiction. Qui « on ? le prêtre Vincent d’après ce qu’il comprit.

Une autre fois, toujours sortant de chez le juge de paix, il vit une assemblée d’environ 600 personnes sur une terre appartenant à la veuve Poyet de Tancon. On lui dit qu’il fallait qu’il assiste à l’office. Le ministre du culte se mit à prêcher mais il n’entendit pas ses paroles. Il allait partir quand des particuliers insistèrent pour qu’il reste et entende deux prêcheurs annoncés, le citoyen abbé Dessertine et le prêtre Vincent.

Enfin, alors qu’il venait faire une publication chez la veuve Gerbet, il trouva dans la cour, dans une galerie et dans la grange une quantité de personnes, sans exagérer plus de 600 personnes, qui écoutaient la messe et chantaient à haute voix. On l’invita cette fois-ci à partir pour ne pas s’exposer à quelque désagrément. De ce fait, il ne put savoir qui officiait.

Quatre mois après le début de l’affaire, Joseph Chavanis officier de santé de Chauffailles atteste qu’Antoine Barriquand est « attaqué  d’un engorgement à la région progastrique » et que, malgré tous les moyens, on n’a pas pu obtenir grand soulagement. « De plus, le malade a toutes les nuits une fièvre haute accompagnée d’abondantes sueurs. » De ce fait, l’officier de santé estime que le malade est absolument hors d’état  de se rendre à Charolles où la justice le réclame.

 

Note : Marie, la fille de mon ancêtre Nicolas, a été baptisée à Tancon par ce prêtre réfractaire le 21 floréal an 3. Antoine Barriquand est le parrain de nombreux enfants  baptisés aussi ce même jour. (voir SUR LA TERRE – Histoire du Brionnais tome 1 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s