Tout un programme… pour les primaires

Certains élèves passent la plus grande partie de la classe à ne rien faire sinon à rendre la discipline impossible.

Un certain nombre d’enseignant n’ont pas l’air de se douter qu’il existe des méthodes d’enseignement.

La lecture se fait sans intelligence.
L’écriture s’apprend machinalement.

Il y a tout à faire pour l’histoire : les enseignants font apprendre quelques pages dans un manuel quelconque et les font réciter ensuite. Ces récitations sont ce qu’il y a de plus triste. Je n’ai jamais pu assister à une leçon d’histoire sans être ennuyé moi même  de l’air d’ennui et de lassitude qui planait sur les élèves. Tous semblaient souhaiter ardemment la fin de ce nouveau genre de supplice.

Rapport de l’inspecteur primaire d’académie de Charolles (1880)

dscn3636

Histoire de France de Guillemain et le Ster (1949)

dscn3637

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s