Supprimons 500 000 postes de fonctionnaires

Après le ptérodactyle ; le plésiosaure et l’iguanodon, un être vivant est, dit-on, sur le point de disparaître au grand regret des amateurs d’histoire naturelle : il s’agit du mammifère budgétivore appelé Bureaucrate.

Le bureaucrate est un ruminant anthropomorphe, généralement recouvert d’une jaquette démodée et d’un pantalon dont les genoux forment poches. Il a très souvent la vue fort basse et porte lorgnon.

Le bureaucrate fait ordinairement son nid dans des monceaux de papiers, lesquels papiers il a d’abord noircis d’écritures compliquées mais inutiles. Il se nourrit de vagues ratatouilles qu’il cuisine à l’abri de dossiers en piles. Et puis il baille. Quand il ne baille pas il fume. Quand il ne fume pas il crache.
bureaucrates
Le bureaucrate va périr, anéanti par lui-même, comme le scorpion.

Les personnes désireuses de s’instruire qui n’auraient pas encore étudié les mœurs de cet animal d’un autre âge feront bien de se hâter. Elles en trouveront les derniers spécimens  dans les administrations publiques, les postes…

Pour assurer l’entière sécurité du public, les phénomènes sont exposés derrière des grilles.

Georges Delamare
La Croix de Saône et Loire
Novembre 1916

dscn4217

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s