Théorie du genre

Novembre 1918, pendant qu’on fêtait bruyamment la fin de la grande boucherie de la guerre, le triomphe de l’unité nationale, de la civilisation sur la barbarie… savez-vous ce qui se passait d’horrible chez nous, à Bois Sainte Marie ?

Les enfants de l’orphelinat de madame de Rocca étaient mélangés, dans la même classe garçons et filles !

Horreur !

Et pourquoi cette innovation, pourquoi cette tentative déplacée de coéducation des sexes ?

(pas de réponse, c’est bien la preuve, hein !)

ecole-bsm

S’il s’agissait d’enfants ordinaires, leurs parents pourraient réclamer et ils ne s’en priveraient pas.

Mais ce sont des orphelins, deux fois sacrés  – dit le prude journal le Réveil (1, ce sont des enfants ; 2, ils sont privés de la tendresse de leurs parents NDLR)

 

Il nous suffira sans doute de signaler le fait aux autorités pour faire cesser cet état de choses que tous nous lecteurs jugeront certainement inadmissible.

(informations fournies par le Réveil, novembre 1918)

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s