Restons Français !

Un jour que je faisais quelques emplettes dans un magasin de bricolage à la Clayette,  je surpris une conversation en langue étrangère qui me fit immédiatement penser que, décidément, les frontières étaient des vraies passoires. Je me demandais d’où venaient ces étranger qui s’exprimaient ainsi, bien cachés derrière un linéaire de pots de peinture :

 

– Dze liso su in dzorniau que quand les vatses avint pu de lait, y étot qu’y s’embétint !

– Ah bin ! y nos en disant des belles, stés écrisons de chroniques agricoles !

– Y disont mainme que la SPA va être oblidziée de veni faire des grimaces devant elles pe les faire rigoler pasque l’ennui les fait trop cheffri…

– Quand no rentre les vatses à l’étrobie l’hiver, y est don pasqu’y s’embéton… Faudrait-y alors les mettre dans de braves tsambres envé des grandes fenêtres perou qu’y pourront va les prés. A peu les y donner aussi, tos les dzos, dou trois dzorniaux pe les amuser, les mener à théâtre…

Si vos voli ava du lait

– Maintenant que notés savants ont trouvé le mau, y touveront-y le remède ? Y va cheurement être un chti microbe que ne les y mettra sous la peau et que les fera rigoler c’ment des baleines…

– Si dz’étot au governement, dze ferot in prix pe stu-là que touvera stu crobe…

Soudain, des sirènes de police retentirent devant le magasin qui se remplit en un instant d’une escouade de robocops à la recherche d’étrangers qu’on venait de leur dénoncer.

 

traque d’un tireur à la carabine à plomb à Lyon
J’ai été réveillé en sursaut… En m’assoupissant, j’avais coincé une touche de mon ordi qui couinait  comme une sirène.

Sur mon écran, un article du


expliquait en patois comment empêcher les vaches de perdre leur lait…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s